Sénégal : Démocratie en danger

Blog de soutien à Jean-Paul et Barthelemy DIAS, opposants d'abdoulaye Wade, et prisonniers politiques dans une démocratie sénégalaise fragilisée. Communiqués de presse, contributions et revues de presse actualisées sur l'"Affaire DIAS".

31.10.06

CONVERGENCE SOCIALISTE : Communique de presse du 29 Octobre 2006

Suite à l’appel au dialogue lancé par le Président de la république aux partis de l’opposition, le jour de la Korité, la Convergence Socialiste s’insurge contre le tâtonnement permanent et l’amateurisme constant dont fait montre Me Abdoulaye WADE depuis qu’il est au pouvoir.Il a été porté au pouvoir par une coalition de parti d’opposition la CA2000 et le FAL. Six ans après son accession au pouvoir il a poussé à la sortie tous ses compagnons de lutte à l’exception de Landing SAVANE. Il veut maintenant rappeler la quasi-totalité de ces leaders pour un gouvernement d’union nationale à 4 mois des élections. Le seul but recherché par le président WADE est de casser l’opposition. La Convergence Socialiste demande aux leaders de la CPA et aux autres partis de l’opposition de ne pas laisser ce régime aux abois diviser l’opposition au moment où elle a le plus besoin d’être soudée. En outre avant de dialoguer il faut savoir avec qui dialoguer ?
Un Chef d’Etat qui torture et emprisonne les opposants et journalistes pour des divergences de points de vue ;
Un Chef d’Etat qui est accusé de crime de sang, et qui a indemnisé la famille de la victime avec les deniers publics (les fonds politiques) ;
Un Chef d’Etat qui pour 13 milliards a osé hypothéquer l’avenir prometteur de milliers de jeunes sénégalais en terre hispanique ;
Un Chef d’Etat qui bafoue les institutions en nommant un ministre en plein congrès de son parti ;
Un Chef d’Etat qui offense la Nation chaque fois qu'il ouvre la bouche ou parle au nom de la Nation;
Un Chef d’Etat dont nous doutons sérieusement de ses facultés mentales, dû à son âge avancé ;
faut il dialoguer avec lui ? Non pour dialoguer avec un Chef d’Etat alors que des leaders politiques sont en prison ? Non, La Convergence Socialiste réaffirme sa conviction qu’il ne peut y avoir dialogue avec ce Chef d’Etat abonné aux dérives monarchiques. Il est plus qu’urgent de se débarrasser de cette race de prévaricateurs hors pair devant l’éternel; Qui à travers son libéralisme n’a fait que libéraliser la misère dans ce pays.
C’est la raison pour laquelle l’exécutif a instrumentalisé une certaine justice malade, souffrante d’un cancer libéral, doublé d’une cataracte insultante et honteuse pour notre pays.
En effet nous sommes aujourd'hui convaincu qu'il n' y a pas de justice au sénégal. Barthélemy en première instance a été condamné à 6 mois d’emprisonnement ferme pour outrage a magistrat dans l’exercice de ces fonctions sur la base d’un CD illégal et mystérieux avec usage de force comme d’habitude parce que ces juges corrompus et partisans n’avaient aucune base légale pour le condamner.
Pour le procès en appel de Barthélemy DIAS, après s'être replongés dans leurs livres de droit pour vérifier les dires des avocats du Secrétaire Exécutif de la Convergence Socialiste sur l'irrecevabilité de leur fameux CD, les juges se rendent compte effectivement que leur nullité serait flagrante de confirmer la condamnation en appel sur cette base.
C'est alors qu'ils changent de marteau d'épaule et condamnent Barthélemy à 4 mois pour "offense au chef de l'état". Ce verdict ne changera pas la donne, Barthélemy DIAS restera toujours constant dans ses propos, il préféra purger la totalité de sa peine que de présenter des excuses au Chef de l’Etat.
Cette condamnation est une insulte à la jeunesse à la démocratie, à la république et à la liberté de pensée.
Une liberté qui a encore été bafouée avec la nouvelle loi sur les archives qui a été votée en catimini le 15 Juillet 2006 par cette assemblée illégitime (depuis le 30 Juin 2006). Car avec cette loi ce sont les libertés publiques qui sont handicapées. En effet des documents privés ou professionnels pourront faire l’objet de contrôle minutieux de la part de l’autorité avant la sortie du territoire par son détenteur.
La Convergence Socialiste invite les sénégalais à voter massivement le 25 février 2007, afin de rectifier cet accident de l’histoire qu’a été l’accession au pouvoir de Me Abdoulaye WADE le 19 mars 2000.
Nous tenons à remercier la CPA, les membres du Parti Socialiste et son premier Secrétaire pour tout le soutien apporté à notre secrétaire exécutif Barthélemy DIAS, dans les moments durs qu’il traverse.
Nous remercions de même le collectif d'avocats qui a eu à démontrer aisément que ce procès est une mascarade politique. Car quelque soient leurs déterminations et leurs compétences, face à un harcèlement politique, la justice perd son indépendance.
Malick Noël SECK
Secretaire Executif Adjoint

7 Comments:

  • At 12:35 AM, Anonymous ablaye said…

    des propos qui remettent les choses dans leur contexte. l'heure ne devrait pas etre a l'oubli de barthelemy, mais plutot a la poursuite du combat pour sa liberation et pour la liberation de notre pays. nous sommes tous pris en otage par ces liberaux imposteurs. vivement la fin de cette dictature

     
  • At 12:40 AM, Anonymous yacine said…

    les remerciements aux partis de la CPA devraient etre faits du bout des levres. nous sommes nombreux a considerer que si ces partis d'opposition avaient fait preuve de plus de determination dans le combat, barthelemy aurait ete liberer depuis des lustres. apres on s'etonne que wade ne nous considere pas ses opposants.

     
  • At 1:14 AM, Anonymous habib said…

    ne cherchez pas a sanctionner wade et son staff. dieu s'en charge. tous les signes de leur chute sont visibles. lorsque la chute est imminente, vous montez, montez, montez tres tres tres haut, vous pensez que plus rien ne peut vous arriver et puis...la chute arrive si brutalement, vous tombez tellement bas que plus jamais vous ne vous en relevez. wait and see

     
  • At 1:21 AM, Anonymous amadou said…

    j'espere que nos leaders d'opposition ne sont pas aussi naifs pour croire a un quelconque dialogue. il faut mener le combat jusqu'au bout et bouter le vieux et ses lascars hors du pouvoir

     
  • At 1:34 AM, Anonymous souleymane said…

    non amadou, les leaders de l'opposition sont loin d'etre naifs. c'est plutot le vieux wade qui dans sa senilite, les prends pour des enfants. le comportement de wade en dit long sur l'etat de ses neurones. le cas wade merite d'etre analyse

     
  • At 6:43 PM, Anonymous Leila said…

    Je rejoins le point de Yacine lorsqu'elle dit que si les partis de l'opposition s'etaient bouges un peu plus le derriere, Barth ne seraient plus dans les geoles de Rebeuss. Pouvez vous me citer un seul chef de l'opposition qui a mentione dernierement le cas Barthelemy Dias? Je vous met au defi car il n'y en n'a pas un. Ils ont abandone Barthelemy Dias, le peuple senegalais l'a abandone mais tous regretteront d'avoir agi ainsi, ce n'est qu'une question de temps.

     
  • At 6:46 PM, Anonymous Demba said…

    Bravo Malick Seck, tu es l'un des rares a avoir pris ta plume depuis le proces d'appel de Barthelemy. Comme Leila l'a si bien dit, le Senegal a abandone Barthelemy. Le peuple seneglais demontre ainsi que c'est un peuple amnesique qui ne merite qu'un incapable comme Wade comme dirigeant!!!

     

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home